Le système d'information géographique de la Martinique (SIGMA)

Le système d’information géographique de la Martinique (SIGMA)

La collectivité s’est ainsi positionnée comme acteur majeur de l’émergence et du développement de l'utilisation des SIG en Martinique. L'objectif est d'assurer un aménagement du territoire harmonieux et durable, de disposer d'outils de connaissance et de gestion du patrimoine, d'un support d'aide à la décision et à la communication.

Les données de SIGMA sont valorisées par le développement d’applications, accessibles en fonction de leur nature, par les services du Conseil Général, par ses partenaires scientifiques, par les divers organismes et collectivités locales ou encore par le grand public.

Nombre de ces applications sont accessibles par les sites Internet du Conseil Général (www.cg972.fr et www.cgste.mq).

Parmi les développements réalisés, SIGMA offre d’autres outils de connaissance, de prévention et de gestion des risques naturels :

- Equipements Départementaux – Analyse et Couverture des  Risques (EDACR)

Cette application de SIGMA permet de connaître les risques affectant les équipements, leur vulnérabilité face aux aléas et d’établir par avance des scénarii d’interventions d’urgence.
Les données géographiques de référence, les bases de données relatives au patrimoine départemental, les informations sur les chantiers en cours, sur les sites à risques, les données géotechniques, les données télégérées ou encore les données relatives aux évènements passés y sont intégrées.

LE SYSTEME DEPARTEMENTAL D’ALERTE DE CRUES (SDAC)

Application informatique de surveillance et d’alerte de crue développée et mise en place en 1996  par le Conseil Général, ce système permet de prévenir les risques de crues sur quatre bassins versants à enjeu (rivières Lézarde, Carbet, Pilote et Desroses) à partir des données pluviométriques et limnimétriques fournies  par les stations. En période de fortes pluies, le SDAC permet au Conseil Général d’anticiper les évènements et de mettre en place des outils et matériels nécessaires à la fermeture des axes routiers à risque, ainsi qu’à la remise en service rapide des ouvrages.
Sa modernisation engagée en 2006 prend en compte les dernières technologies de l’information et de la communication (internet, utilisation du Système d’Information Géographique pour la cartographie des zones susceptibles d’être inondées, intégration de données des marées, etc.), les outils de mesure et d’anticipation des pluies les plus modernes (radar météorologique), les études réalisées sur les cours d’eau martiniquais, les données et observations actualisées en temps réel et les modèles de calcul et de prévision développés par les spécialistes en hydrologie et hydraulique.
Désormais le SDAC peut établir un scénario de risque d’inondation toutes les 15 mn.

Ce système d’alerte a obtenu le prix Territoria en 2007.

nasdy

Leave a Reply

Close