Carib Risk Cluster et Développement durable

Carib Risk Cluster et Développement durable

Carib Risk Cluster et Développement durable

Risques majeurs et développement durable occupent aujourd’hui une part prédominante dans les champs d’action des politiques publiques. Tant les démarches d’aménagement que les réglementations récentes tendent à associer ces deux approches, en particulier suite à la loi Bernier de 1995 qui instaure le principe de précaution en France réunit, de manière explicite, risque et développement durable.
Le projet Carib Risk Cluster confirme ces liens et conjugaisons possibles puisque certains contenus techniques et mécanismes de mise en œuvre ont intégré la prise en compte du devenir environnemental, économique et social des territoires et de leur population. Ainsi, en édifiant des murs de soutènement à partir de pneus usagés pour protéger les talus contre les risques de glissements de terrains, l’approche 3 R (réduire, réutiliser et recycler) est au cœur des expérimentations réalisées en Jamaïque et à Sainte-Lucie. De plus, une gestion durable des territoires soumis aux risques naturels est recherchée à travers une mise en œuvre fondée sur l’insertion et la responsabilisation. En effet, c’est la population des quartiers qui a elle-même construit les murs de soutènement, après avoir reçu une formation théorique aux côtés d’acteurs publics et privés des risques. Il s’agit d’une démarche d’appropriation et de professionnalisation, puisque ces habitants ont depuis été sollicités pour réaliser des ouvrages dans d’autres quartiers.
De façon résolument pragmatique, en optant pour l’expérimentation de solutions simples, peu coûteuses et efficaces, le projet Carib Risk Cluster a initié une dynamique de valorisation des activités et gisements d’emplois d’utilité sociale associés à la prévention et gestion des risques majeurs. Les travaux d’élagage et de purge manuelle sur les falaises, la découpe et le remplissage des pneus puis la végétalisation des talus sont autant de gestes et savoir-faire à utiliser et capitaliser pour réduire la vulnérabilité à certains aléas naturels comme la chute de blocs ou les mouvements de terrain.
Dédié à la promotion de pratiques efficaces, à travers des projets pilotes développés conjointement, le cluster caribéen des risques majeurs a cherché à rassembler les compétences et les partenaires en matière de prévention et gestion des risques. En transformant des citoyens de quartiers vulnérables en professionnels apprentis cet objectif aura été dépassé et de nouvelles possibilités économiques s’entrevoient autour d’une spécialisation régionale en prévention et gestion des risques, conçue sur un modèle d’économie sociale et solidaire.

nasdy

Leave a Reply

Close